et si vous étiez flexivore ?

Plusieurs paramètres psychosociologiques  peuvent influencer notre façon de s’alimenter : Sensibilité écologique, recherche de naturalité, rejet de la maltraitance des animaux en élevage, trafic de la viande de cheval, modes d’alimentations parfois fantaisistes vantés sur les médias ou l’on accorde parfois plus de crédit qu’aux dires des experts , etc. …Ainsi, 3% des Français suivraient un régime alimentaire , hors recommandations  médicales. Mais quels sont ces régimes ?

 

Être végétarien impose l’arrêt des aliments contenant de la viande ou du poisson.

Être végétalien *, c’est être végétarien sans consommer d’œuf ni de lait  ou produits en contenant,  ni de fruits de mer.

Être végan , c’est être végétarien en excluant de son mode de vie  toute exploitation animale que ce soit dans le domaine de l’alimentation (pas de miel), l’habillement (pas de cuir ni de laine) ou les transports (pas de chevaux ni ânes).

Une alimentation équilibrée doit apporter pour un adulte quotidiennement 20 à 30 gr de protéines , soit 100 à 150 gr de viande ou poisson  ou 2 œufs ou 250 gr de légumes secs ( lentilles, haricots blancs ou rouges, quinoa, blé dur, pois chiches ou cassés, riches en fer ) , laitages ou soja. Les apports en calcium , toujours pour un adulte, doivent être de 800 gr par jour et de 1200 gr pour un enfant ou une personne âgée, sous forme de lait ou  laitages ( vache , chèvre , brebis). En cas de consommation de  » lait » de soja ou « lait » d’amende , il faut utiliser des laits ou laitages enrichis en calcium  car ils en sont peu porteurs. On peut également compléter ses apports en calcium par la consommation d’eaux minérales comme Contrex ou Hépar.

Les apports en fer pour un végétarien doivent être compléter par la consommation quotidienne de fruits secs de préférence avec apport concomitant  de vitamine C (aidant à son assimilation  alors que le thé la réduit).

Donc, la consommation régulière de fruits secs et légumes peut apporter aux végétariens suffisamment de vitamines B , A ,E et C . Malheureusement , la vitamine B12 se trouve elle, dans les œufs, d’où le risque élevé de carence pour les végétaliens.

Pour les acides gras essentiels , comme les oméga3, un végétalien devra consommer des huiles végétales comme les huiles de cameline, colza ou noix riches en oméga3 mais dont le rapport EPA/DHA est insuffisant, il devra compléter ses apports par des gélules d’huile de poisson car ce sera la seule source équilibrée en EPA et DHA , nécessaires au bon fonctionnement cardiovasculaire et nerveux.

Et les autres régimes en vogue actuellement ?

 

LE RÉGIME SANS GLUTEN, vanté par des actrices du showbizness, n’est réellement justifié qu’en cas de maladie cœliaque       ( intolérance avérée au gluten) après diagnostique médical. Il ne faut pas confondre avec les colopathies fonctionnelles                ( digestion difficile) souvent liées à un mode de vie trop sédentaire, une alimentation trop riche en féculents et au stress. Or le gluten est naturellement présent dans beaucoup d’aliments: Légumes, crudités, fruits et fruits secs, produits laitiers, etc. …De plus pour être efficace , les produits  » dits sans gluten » doivent en contenir au maximum 1% , sinon aucun avantage établi :  Les produits annonçant être  » allégés en gluten » ou « appauvris en gluten » n’ont d’intérêt… que pour  le fabriquant ! Donc ne pas céder aux allégations des régimes sans gluten trop vite et sans avis médical: Réduire ses apports en féculents ( pâtes, riz, pommes de terre et produits préparés industriellement) , mâcher  suffisamment ses aliments  en variant son alimentation tout en pratiquant  une activité physique régulièrement ne peut qu’être bénéfique à tous et à tout âge ,sans se priver de fruits et légumes .

Pour les BÉBÉS , ne pas substituer l’allaitement maternel ou les laits maternisés vendus en pharmacie par des laits végétaux ( soja, amende, riz) car  il y aurait irrémédiablement des carences graves entrainant une mal nutrition et un retard de croissance avec retentissement cérébral.

RÉGIME SANS LACTOSE: Alors que 15% des Français seraient intolérants au lactose , sucre naturellement présent dans le lait, 40% des français  consomment du lait sans lactose. En fait , ces laits peuvent contenir 100 Mg  de lactose pour 100 gr de produits. Est-ce votre santé que l’on veut épargner ou votre portefeuille qui est visé ?

Quel mode alimentaire adopter, alors ?

En France , on consomme en moyenne 150 gr de viande par jour. Plutôt que supprimer la viande , on peut privilégier davantage le poisson, les œufs, les légumes secs, les laitages et consommer davantage de fruits et légumes plutôt que des féculents.

LES CRUDIVORES ont renoncé à la cuisson supérieure à 40°c , de préférence de produits bio. Excellent pour conserver les vitamines, sels minéraux et enzymes…mais avec une moins bonne assimilation des protéines et risque de brûlures gastriques et d’intoxication alimentaire.

Il existe encore différents types de comportements alimentaires *** :

http://www.alimentarium.org/fr/savoir

On le voit , les régimes existant sont pléthores  mais à vouloir trop sélectionner son alimentation, on risque des carences. Bien sûr, une agriculture raisonnée  ou intégrée , une permaculture sont séduisantes  et correspondent à notre recherche de naturalité. Ne soyons pas trop restrictifs , ayons une alimentation saine, variée et équilibrée entre tous les nutriments et si nous sommes FLEXIVORES , c’est que nous privilégions les végétaux sans se priver de viandes, poissons ou œufs et laitages. Sinon, manger à 80% de notre satiété permet de contrôler son poids (alimentation Hara Hachi Bu) !

 

y

 

*revue Bien-être-et-santé, 2017.

** Fondation Nestlé. Alimentarium . Suisse. 2017